Sign up to our Newsletter
Retour
  • Automatisation
  • Découpe
  • Oxycoupage
  • Plasma
  • Tôle
  • Construction-metallique
  • Secteur-industriel

Automatisez votre production avec des tables de déchargement automatique de pièces et de scories














Intervalle de nettoyage

DPendant l'usinage sur une table aspirante, les bacs à scories se remplissent lentement des scories liées à la découpe pendant la fabrication. Au bout d'un certain temps, qui peut aller de 4 semaines à 12 semaines en fonction de ce que vous usinez, la table sera pleine et l'extraction des fumée / le débit d'air de la table sera inférieur au niveau acceptable. Tout retard supplémentaire de l'entretien de la table peut entraîner une mauvaise extraction des poussières plasma et l'apparition d'un environnement dangereux pour les employés.

Certains préfèrent augmenter l'intervalle entre le nettoyage des bacs, tandis que d'autres préfèrent réduire le nombre d'heures par cycle de nettoyage, c'est pourquoi certains intervalles d'utilisation sont plus longs que d'autres. Plus vous attendez, plus il est difficile de nettoyer le bac car tout se bouche. Lorsque la table est pleine, l'opérateur est souvent chargé d'effectuer cette tâche ardue de nettoyage des tables aspirantes.

Tâche à haut besoin de main d'œuvre

Cette tâche peut prendre entre 4 et 8 heures par cycle de nettoyage pour une table de 6 m / 20 pieds et nécessite souvent deux personnes. Sur la base d'un intervalle de changement moyen de 6 semaines, environ 1 à 2 semaines de travail par équipe sont nécessaires pour nettoyer les tables aspirantes. Les lames de support et le cadre de découpe doivent être retirés de la table, les bennes ou les bacs à scories doivent être retirés de la table, placés dans un conteneur et basculés afin de retirer les scories.

Retour sur investissement pour les coûts de main-d'œuvre

Il existe toutefois des options pour automatiser ce cycle de nettoyage avec des tables autonettoyantes. Du point de vue du retour sur investissement, si l'on examine simplement les coûts de main-d'œuvre des cycles de nettoyage, le délai de retour sur investissement sera trop élevé dans la majorité des cas, de l'ordre d'une décennie au lieu de quelques années lorsque la machine fonctionne sur une période de 8 heures. Avec des équipes doublées qui réduisent les intervalles de nettoyage, le délai de retour sur investissement devient intéressant avec 5 ans pour la majorité des cas.

Retour sur investissement incluant les temps d'arrêt supplémentaires pour le nettoyage

Bien entendu, seuls les coûts de main-d'œuvre sont inclus dans l'hypothèse selon laquelle ce temps d'arrêt supplémentaire pour le nettoyage de la table n'entraîne pas de perte de chiffre d'affaires ou d'heures de fonctionnement. Si les usines sont capables de faire fonctionner la machine en 3/8 sans arrêt, les taux d'amortissement des machines par heure et même les marges bénéficiaires perdues doivent être inclus, car ces heures perdues pour le nettoyage de la table ne peuvent pas être utilisées pour l'usinage de pièces. Il est important que le temps d'inactivité soit supposé à cause du nettoyage. Si une machine est équipée de plusieurs tables, les tables peuvent être nettoyées manuellement pendant que la machine effectue des découpes ailleurs, ce qui élimine ce temps d'arrêt. En supposant que cela ne soit pas le cas et que vous n'ayez qu'une seule table de découpe, le nettoyage entraînera des temps d'arrêt supplémentaires et le retour sur investissement sera plus long de moitié en moyenne, même sur une période de 8 heures.

Coûts cachés

Cependant, même pour les producteurs et les charpentiers métalliques qui travaillent sur une base de 8 heures et lorsque la capacité de production n'est pas au maximum, ou si le nettoyage n'entraîne pas un temps d'inactivité supplémentaire, une table de nettoyage automatique peut être tout de même intéressante. Ceci est dû à de nombreux coûts cachés qui ne sont pas directement associés à une table avec nettoyage automatique. Lorsque des pièces plus petites sont usinées, souvent elles finissent dans les bacs à scories. Le squelette reste sur la table aspirante et ne laisse pas de place à l'opérateur pour lui permettre de saisir la pièce et complique gravement le retrait de la pièce. Pendant que la machine continue à découper, les projections provenant de découpes adjacentes peuvent endommager la pièce tombée dans le bac à scories si elle n'est pas récupérée rapidement.

Les pièces tombées dans le bac à scories sont parfois jetées ou nécessitent un traitement ultérieur important en termes de nettoyage, ce qui pourrait également permettre de réduire le coût par rapport à la découpe d'une nouvelle pièce. En particulier si de nombreuses pièces plus petites sont coupées, ces coûts pourraient réduire le délai de retour sur investissement d'une table de nettoyage automatique de 1 à 3 ans, même pour les ateliers qui n'utilisent pas la machine en pleine capacité.


Machines associées

Voortman V310 Perçage de tôles et découpe plasma (portique mobile)

En savoir plus
Voortman V304 Découpe plasma (portique mobile)

En savoir plus